• Kouroussa : SOS pour la route Kouroussa-Yérébéla L’axe routier inter préfectoral Kouroussa-Yérébéla est en mauvais état Read More
  • Association pour le Développement de Télimélé Les Ressortissants de Télimélé vivant aux Etats - Unis ont Read More
  • Conakry : Bilan sur le Virus Ebola Dans une déclaration vendue publique par le Ministre de Read More
  • Boffa : Enfin un débat de bitumage des rues de la commune urbaine Le gouvernement poursuit Read More
  • Le 3ème Parlement multipartite de Guinée débute son mandat « … Notre vision de la 3ème législature Read More
  • Publireportage : Assemblée du 20 Avril 2014 Les ressortissants de Télimélé vivant aux Etats-Unis ont l’agréable Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Google ads

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Guinea: In Conakry, Reporters Without Borders Urges Authorities to Implement 2010 Press Laws

(Audio available further in this article)

Reporters Without Borders is ending a five-day visit to Conakry today by giving a news conference at the Conakry Press Club to present its initial findings on the media situation in Guinea and to announce its recommendations to the country's authorities.
The visiting Reporters Without Borders team consisted of the information director, Gilles Lordet, and the head of the Africa Desk, Ambroise Pierre.

(To listen to this article, click on the player below)

{play}media/mp3/art1751.mp3{/play}

They met with representatives of the National Communication Council (CNC), the supreme court president, the head of the National Transitional Council (CNT), the justice minister, communication ministry officials, representatives of the ministry of territorial administration and decentralization, the government general secretary, leading media figures and several journalists' associations.

Reporters Without Borders was pleased to find an atmosphere of calm that allows reporters to work unhindered, and a renewed vitality in the media following the 2010 presidential election, although journalism is still clearly a precarious form of employment. The media often voice opinions with much more freedom than in some other African countries.

The organization nonetheless found that no progress has been made on certain issues, which raises questions about the intention of President Alpha Condé's government to consolidate press freedom. As the authorities begin a long and fragile transition that will hopefully lead to democracy, we hope to convince them of the importance of free speech as a democratic value.

Two laws affecting media, one creating the High Communication Authority (HAC) and one on access to information, were promulgated by Gen. Sékouba Konaté in June and December 2010. However, they have not yet been published in the official gazette and have not yet been implemented.

Reporters Without Borders has learned that three journalists were fired as news presenters on state-owned Radio Télévision Guinéenne (RTG) at the start of May. The organization wonders why, and calls for an explanation. The journalists themselves were not given any reason in writing.

With a view to the parliamentary elections that are to be held before the end of the year, Reporters Without Borders will provide Guinea's journalists with copies of the Handbook for Journalists during Elections, which it produced in cooperation with the International Organization of the Francophonie.

During a meeting at the ministry of territorial administration and decentralization, Reporters Without Borders said it was important the security forces should respect the work of journalists who cover the election campaign and the polling.

In July, Reporters Without Borders will issue a report containing its analysis of media freedom in Guinea and all of its recommendations to the authorities and the media, in detail.

In the meantime, before leaving at the end of this trip, Reporters Without Borders:

Invites President Condé to reaffirm his intention to guarantee press freedom and respect for media diversity.

Asks the government general secretary to immediately send the 2010 laws to the supreme court so that it can confirm their constitutionality and thereby open the way for their publication in the official gazette.

Urges the new authorities to ensure that RTG, which was praised for its even-handed coverage of the presidential election campaign, continues to be a public service media that is accessible to all political forces and is representative of Guinean society in its entirety.

Urges the ministry of territorial administration and decentralization to take a clear position on respect for the freedom and safety of journalists and to make the security forces aware of the need to respect their work, especially during their coverage of elections.

Asks the authorities to embark on a process of debate and discussion about the status of journalists in Guinea.

Encourages journalists' associations to collectively press for improvements in work conditions (including contracts and minimum pay).
Reporters sans Frontières (Paris)

Social

Guinée : 37 malades guéries de la fièvre hémorragique à virus d'Ebola (OMS).

Depuis la mise en place d'une plan national de lutte contre les ravages de la fièvre hémorragique à virus d'Ebola, 37 personnes ont été guéries de cette maladie, a déclaré samedi Philipe Barboza de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Le dernier bilan officiel fait état de 158 cas suspects sur 102 décès enregistrés dans les centres de traitement à Conakry et dans les préfectures de Kissidougou, Mecenta, Guékédou et Dabola, situées au centre et au sud est de la Guinée.
Au cours d'une conférence d'information, l'expert médical de l'OMS a estimé que les efforts consentis par le gouvernement guinéen appuyés par les partenaires sanitaires internationaux dont l'OMS, Médecin sans frontière (MSF) et l'Unicef, ont permis de stabiliser l'élan d'évolution de l'épidémie dans le pays.
"Ces personnes guéries d'Ebola sont sorties des centres de traitements et elles continuent de mener une vie normale à Conakry et à l'intérieur du pays", a affirmé Dr Barboza, avant de précisé que "la fièvre Ebola n'est pas une fatalité, car elle est une maladie au même titre que les autres maladies".

Lire La Suite





Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Exclusif

CONAKRY : Les émeutes du courant

En venant au pouvoir il y aura bientôt trois ans, le Président Alpha Condé avait inscrit dans ses priorités la fourniture de l’eau et de l’électricité aux populations guinéennes et celles de Conakry en particulier.
Deux années et quelques mois sont passés, le professeur Président a mis des centaines de millions de dollars dans l’assiette énergétique, la situation n’a fait qu’empirer si l’on en juge par les problèmes concrets que vivent les habitants de la capitale.

Lire La Suite



AudioNow

Economie

CNT : Ratification de l’Accord de Prêt relatif à la relance de la SOTELGUI

Le Conseil National de la Transition (CNT) a ratifié la semaine dernière, l’accord de prêt concessionnel relatif à l’extension et la modernisation du réseau téléphonique de Guinée (SOTELGUI).
Cet accord de prêt a été signé le 07 décembre 2013 entre la République de Guinée et la Société Export – Import Bank of Guinée.
Il s’agit d’un montant de cinquante millions de dollars (US $ 50.000.000)  qui sera utilisé non seulement pour la remise à niveau des infrastructures vétustes de la SOTELGUI

Lire La Suite



Google Ads

Politique

Alpha Condé à Labé

Aujourd'hui, nous exportons du café et du cacao mais pas de la banane. La Guinée a les mangues les plus recherchées. Les étrangers reconnaissent eux-mêmes que nos mangues sont plus douces que celles du Mali ou du Sénégal. Mais nous n'exportons plus de mangue. Nous avons commencé à exporter le coton. On produisait 40 mille tonnes de coton. A mon arrivée, ce chiffre est passé à 400 mille tonnes. J'ai réussi avec la société Géo-coton la relance de la culture du coton à Gaoual, Koundara, Siguiri et Mandianna. C'est une culture très importante pour le paysan...

Lire La Suite



Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite