• Ebola : le président sierra-léonais déclare l'état d'urgence publique FREETOWN, 31 juillet-- Le président de la Read More
  • Ebola : les pays touchés par le virus adoptent un plan stratégique harmonisé (PAPIER GENERAL) CONAKRY, Read More
  • Nzérékoré : Les NTIC à l’honneur Le Projet Initiative Présidentielle pour la Connection Internet des Ecoles Read More
  • Conakry : Comment rentabiliser les marchés de la Capitale ? Le siège du gouvernement de la ville Read More
  • CONAKRY : Riposte contre la fièvre Ebola: Un émissaire de l’OMS en Guinée « …les personnes qui Read More
  • Conakry : Installation du Conseil Supérieur de la Magistrature Taxée souvent de justice du rabais ou Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Accueil

U.N. Chief Rebuffs Ivory Coast Leader's Demand That U.N. Forces Leave

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
U.N. Chief Rebuffs Ivory Coast Leader's Demand That U.N. Forces Leave

(Audio avalable further in this article)

UNITED NATIONS—United Nations Secretary General Ban Ki-moon rejected Sunday an order by Ivory Coast's embattled President Laurent Gbagbo that all U.N. peacekeepers leave the country immediately, after the U.N. repulsed Ivorian soldiers who opened fire on their base, leading to the death of an Ivorian soldier.

(To listen to this article, click on the player below)

{play}media/mp3/art1546.mp3{/play}

 In response to Saturday's request, Mr. Ban said the U.N. will "fulfill its mandate and will continue to monitor and document any human-rights violations, incitement to hatred and violence, or attacks on U.N. peacekeepers." He added: "There will be consequences for those who have perpetrated or orchestrated any such actions or do so in the future."

A disputed presidential election has thrown the west Africa nation into turmoil, pitting supporters of Mr. Gbagbo against his challenger, Alassane Ouattara. Mr. Gbagbo appears to retain the loyalty of Ivory Coast's security forces, but Mr. Outtara is backed by former rebel leaders and their forces, many of whom fought in the 2002-2003 civil war.

The U.N. has certified Mr. Ouattara as the winner and protects his hotel where the challenger has been residing and working in the wake of the disputed Nov. 28 runoff. Mr. Gbagbo, who has ruled since 2000, has refused to step down. On Friday, Mr. Ban called on Mr. Gbagbo to leave the presidency without delay.

"The international community must send this message, loud and clear. Any other outcome would make a mockery of democracy and the rule of law," he said.

Mr. Gbagbo's camp has complained that the U.N. and its peacekeeping mission haven't remained neutral in the country's presidential elections.

The U.S., the European Union and the African Union also all endorse Mr. Ouattara as the legitimate winner. The U.S. and the EU are considering sanctions against Mr. Gbagbo if he doesn't relinquish power.

The assault on the U.N. base has ratcheted up tensions. The firefight erupted at the U.N. mission headquarters in the Plateau area of the commercial capital, Abidjan, in the early hours of Saturday, said U.N. spokesman Farhan Haq.

Although the mandate for the United Nations Operation in Côte d'Ivoire, UNOCI, is set to expire Dec. 31, the U.N. Security Council would have to vote to withdraw the 9,000 U.N. troops. The council is set to discuss the matter on Monday.

The French government also would have to make a decision on the fate of 900 French peacekeepers. There was no immediate response from French officials to Mr. Gbagbo's demand.

The tensions have stoked fears of another civil war, which was earlier fought by factions from the northern and southern parts of the country. Mr. Ouattara is from the north and Mr. Gbagbo from the south.

On Thursday as many as 30 people were killed when Ouattara supporters tried to take over the state radio station. Fighting also took place at the hotel where Mr. Ouattara is holed up with his supporters. About 800 U.N. peacekeepers are guarding the hotel.

By JOE LAURIA
Source : WSJ

Social

Telimelé : Ebola est là.

Pont TelimeleDepuis le 20 mai dernier, la  maladie tant redoutée et qu’on disait presque vaincue a fait son apparition dans la préfecture de Télimelé, particulièrement dans le village de Sogoroya, sous préfecture de Sarékaly.
Une femme venue de Conakry et en séjour dans la dite localité y aurait apporté  la maladie, suite à quoi trois personnes en décèderont dont la porteuse.
Interrogé sur la question, l’honorable Dian Bailo Diallo, député uninominal de Télimelé a tenu à rassurer les populations concernées et l’ensemble des ressortissants de la dite préfecture, des dispositions urgentes prises par le Ministre de la santé et ses partenaires traditionnels.

Lire La Suite

Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Exclusif

CONAKRY : Les émeutes du courant

En venant au pouvoir il y aura bientôt trois ans, le Président Alpha Condé avait inscrit dans ses priorités la fourniture de l’eau et de l’électricité aux populations guinéennes et celles de Conakry en particulier.
Deux années et quelques mois sont passés, le professeur Président a mis des centaines de millions de dollars dans l’assiette énergétique, la situation n’a fait qu’empirer si l’on en juge par les problèmes concrets que vivent les habitants de la capitale.

Lire La Suite



AudioNow

Economie

CNT : Ratification de l’Accord de Prêt relatif à la relance de la SOTELGUI

Le Conseil National de la Transition (CNT) a ratifié la semaine dernière, l’accord de prêt concessionnel relatif à l’extension et la modernisation du réseau téléphonique de Guinée (SOTELGUI).
Cet accord de prêt a été signé le 07 décembre 2013 entre la République de Guinée et la Société Export – Import Bank of Guinée.
Il s’agit d’un montant de cinquante millions de dollars (US $ 50.000.000)  qui sera utilisé non seulement pour la remise à niveau des infrastructures vétustes de la SOTELGUI

Lire La Suite



Google Ads

Politique

Alpha Condé à Labé

Aujourd'hui, nous exportons du café et du cacao mais pas de la banane. La Guinée a les mangues les plus recherchées. Les étrangers reconnaissent eux-mêmes que nos mangues sont plus douces que celles du Mali ou du Sénégal. Mais nous n'exportons plus de mangue. Nous avons commencé à exporter le coton. On produisait 40 mille tonnes de coton. A mon arrivée, ce chiffre est passé à 400 mille tonnes. J'ai réussi avec la société Géo-coton la relance de la culture du coton à Gaoual, Koundara, Siguiri et Mandianna. C'est une culture très importante pour le paysan...

Lire La Suite



Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Social

L’Assemblée Nationale s’enrichit d’une nouvelle Alliance de Parlementaires

Par  un arrêté récent du Président de l’Assemblée Nationale, il a été mis en place l’Alliance des Parlementaires et Elus Locaux pour la Protection du Littoral des Pays de l’Afrique de l’Ouest (APPEL-Guinée).
En prenant cet acte l’honorable Président Claude Kory Kondiano comble un vide qui aura duré quatre ans privant ainsi la Guinée des nombreux avantages liés à la participation à ce Réseau Régional qui regroupe sept pays de la Sous-region.

Lire La Suite