• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

High stakes Guinea run-off poll on Sunday

(Audio available further in this article)

DAKAR/CONAKRY: Guinea’s presidential run-off yesterday will be the toughest test of democracy to date in West Africa’s “coup belt”, pitting the country’s main ethnic groups against each other in a potentially explosive contest.
Outbursts of ethnic violence since the first round on June 27 have raised fears that Guinea’s only chance at free and fair elections since independence from France in 1958 could descend into chaos if the results are challenged.

(To listen to this article, click on the player below)

{play}media/mp3/art1487.mp3{/play}

The vote will come close on the heels of Ivory Coast’s October 31 first round of presidential elections and a constitutional referendum in Niger, both of which passed off peacefully despite some fears of unrest. “In the West African sub-region, the momentum right now is fully behind smooth elections,” said Rolake Akinola of Eurasia Group. “But of all the countries now in the process of transition, Guinea is the most problematic.”

The stakes are high for the world’s top supplier of the aluminium ore bauxite, whose resource riches have attracted billions of dollars of planned investment from companies like Vale and Rio Tinto but where instability since a military coup in 2008 has hampered development.
Guineans eager to end decades of authoritarian rule voted peacefully during the first round but are worried the run-off — between former Prime Minister Cellou Dallein Diallo and veteran opposition leader Alpha Conde — could trigger unrest.
Supporters of the rival camps, representing Guinea’s two most populous ethnic groups the Peul and Malinke, have already clashed repeatedly.

 

REUTERS

Exclusif

Les Alibis d’Alpha Condé.

Bah OuryLe 3 mars 2015, la délégation guinéenne à Bruxelles conduite par M.Alpha CONDE a demandé à la communauté internationale la mise en place d'un plan d'aide massive en faveur des pays affectés par le virus hémorragique Ebola ( plan Marshall ). M.Alpha CONDE, pour qui « Ebola est une opportunité » clame partout que la Guinée était bien partie mais c'est Ebola qui a tout détruit. Il fait ces déclarations croyant que les guinéens n'ont pas de mémoire et sont capables de croire tous les mensonges des autorités officielles.

Lire La Suite de l'article



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Documentaire sur la Guinee. Cliquez ce lien La Pauvre Guinee</a