• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Conakry : La presse nationale face à la transition

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Conakry : La presse nationale face à la transition

Depuis quelques jours, la presse guinéenne sort des articles sur la gestion de la transition. Les radios privées à leur tour organisent des débats contradictoires sur cette gestion.

En général, il se dégage que la presse ne voit pas comment il est possible d’organiser des élections à brève échéance alors que les conditions matérielles et financières sont loin d’être réunies.

Pour les médias guinéens, l’enrôlement des électeurs, la centralisation des données, la nécessité ou non d’un référendum posent problème.

Il se dégage également pour une partie de l’opinion, la nécessité pour les formations politiques et syndicales de revenir sur des bases plus objectives au risque d’organiser des élections précipitées dans un environnement pollué.

Pour cette partie de l’opinion, le retour à l’ordre constitutionnel devrait répondre à des exigences de réalisme et de patriotisme au lieu d’une course aveugle au pouvoir.

Un pouvoir où l’exercice correct sera impossible à cause de cette mal gouvernance non corrigée.


Conakry, le 14 Mai 2009

 
Mody Sory Diallo
Elhadj Abdoulaye Diallo

Exclusif

Bah Oury: Pourquoi Alpha CONDE ne souhaite pas la présence de militaires français

« Le désastre actuel commande que toutes les forces vives de la nation revoient leur attitude vis-à-vis d’un régime qui inexorablement conduit toute la nation au chaos. La lutte contre Ebola exige constance dans l’effort, une solide volonté politique, une gestion rigoureuse des ressources allouées pour servir exclusivement les populations sinistrées et un sens élevé de la responsabilité et de l’intérêt national », dit l’opposant forcé de vivre en exile, Bah Oury, dans une déclaration suivante.

Lire La Suite



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA. Cliquez ce lien Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA