• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Alerte: Menace de mort contre le Président du parti NFD

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
ALERTE : MENACE DE MORT CONTRE LE PRESIDENT DU PARTI NFD

Dans la nuit du 11 mai 2009 aux environs de 23h 33mn, le leader du parti NFD (Nouvelles Forces Démocratiques), Mamadou Mouctar DIALLO, a reçu un appel téléphonique anonyme du numéro 66 82 83 51, le menaçant de mort à cause des critiques à l'encontre des actions du CNDD et de son Président, son Excellence Moussa Dadis Camara. Le lendemain, sur décision du Bureau Exécutif National, Le Président de NFD a porté plainte contre x au près du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Kaloum. Cette plainte est enregistrée sous le N° 145 du 12/ 05/ 2009. Le parti attend sereinement la suite qui sera donnée à cette plainte par la Justice.

Cette menace est consécutive à plusieurs communications de NFD notamment une lettre ouverte au Président de la République et de différentes interventions du Président du parti aux niveaux des  télévisions France 24, TV5, de la télévision nationale ?; des radios BBC, la « Voix de l?Amérique », « Liberté FM », « Nostalgie FM », « Familia FM », « Sabari FM » ;  des journaux « l?Indépendant » N° 827, « la Vérité » N° 162, le « Lynx » N°  891.

Dans ses différentes interventions, le Président de NFD a loué les actes positifs du CNDD et de son Président notamment la lutte contre le trafic de drogue, l'ouverture des audits de l'ancienne gestion, l'assainissement des finances publics.
Par ailleurs, le leader de NFD a condamné le coup d'état militaire en tant que démocrate et responsable politique. En plus, il a dénoncé la dérive dictatoriale qui se manifeste par la menace du Président Dadis de se présenter aux élections, contrairement à ses engagements, la manipulation de la jeunesse et la reprise des « mamayas » , la non mise en place du Conseil National de Transition (CNT) après quatre mois au pouvoir , le manque d'acte concret de la part du Président Dadis prouvant ainsi son manque de volonté quant à la tenue effective d?élections libres et transparentes en 2009, la passation de marchés de gré à  gré, le manque d'égard vis-à-vis des leaders politiques par le Ministre Secrétaire Permanent du CNDD, l'interdiction par le Président Dadis, du passage des leaders politiques dans les  medias publics, la violence exercée par les militaires sur les citoyens. En outre, il a soutenu la  proposition de chronogramme du Forum des Forces Vives de Guinée dont NFD est membre.

NFD interpelle les autorités publiques, l'opinion nationale et internationale, les institutions et organisations nationales et internationales, les organisations de défense des droits humains, les medias sur cette menace de mort contre son Président, qui est une tentative de freiner la liberté d'expression.

Né le 22 mai 2008 et animé essentiellement par des jeunes et des femmes, NFD (Nouvelles    Forces démocratiques), issu de l'élan des événements de janvier et février 2007 qui ont enclenché le processus de changement, ne reculera devant rien dans son noble combat pour une Guinée juste, démocratique, unie et développée.
Conakry, le 15 mai 2009
Le Bureau Exécutif National

Exclusif

CONGuinée: Les grands défis d'une diplomatie nouvelle

Saikou DialloLe respect des principes fondamentaux, le développement et la promotion de la culture doivent constituer les trois piliers de la nouvelle politique étrangère guinéenne. Dans cette optique, la Guinée ne doit pas, dans le cadre de ses relations diplomatiques et de coopération externe, s’écarter des principes qui fondent l’existence d’un État libre et souverain.
Dans la lignée de l’axe traditionnel d’une politique étrangère, la politique étrangère guinéenne doit mettre l’accent sur :
 a) le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays ;
 b) la paix, la stabilité, le règlement pacifique des différends ;

Lire La Suite



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA. Cliquez ce lien Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA