• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Festival de Film Kalamazoo: Le 8è prix Francophone décerné à Gahité Fofanah, un cinéaste Guinéen !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Festival de Film Kalamazoo: Le 8è prix Francophone décerné à Gahité Fofanah, un cinéaste Guinéen !

Le 22 mars dernier, le Michigan aux Etats -Unis d'Amérique a abrité le festival de film Kalamazo dont le huitième prix a été décerné au cinéaste Guinéen,
M.Gahité Fofanah.

 Ce film, intitulé "un matin bonne heure" retrace la mort tragique des deux jeunes adolescents Guinéens, (Yaguine et Fodé) hantés par
l'aventure et qui se sont embarqués,à l'aéroport de Gbessia, Conakry pour l'Europe sur le train d'atterissage de la Sabena, sous la complicité des affairistes du cinéaste Guinéen.
Sans commentaires, voici le résumé du film :
" Eté 1999, Yaguine Koita et Fodé Tounkara, deux adolescents guinéens en vacances, rêvent d’un avenir meilleur, d’études et
d’espoir pour tous. Comme des papillons attirés par les lumières prometteuses mais illusoires de l’Europe, ils aimeraient non seulement
changer leur avenir, mais celui de tous les jeunes africains. Ils conçoivent alors un projet qui, espèrent-ils attirera l’attention des
dirigeants occidentaux sur les malheurs de l’Afrique. « Un matin bonne heure » retrace les derniers jours de Yaguine Koïta et Fodé Tounkara
retrouvés le 2 août 1999 à Bruxelles dans le train d’atterrissage d’un avion de la SABENA. Pour expliquer leur geste, les deux adolescents
portaient sur eux une lettre adressée aux «Excellences, Messieurs les responsables d’Europe», qui représente un émouvant appel au secours:
[…] C’est de votre solidarité et votre gentillesse que nous vous crions au secours en Afrique. […] Donc si vous voyez que nous nous sacrifions et
exposons nos vies, c’est parce qu’on souffre trop en Afrique et qu’on a besoin de vous pour lutter contre la pauvreté et pour mettre fin à la
guerre en Afrique. Néanmoins, nous voulons étudier, et nous vous demandons de nous aider à étudier pour être comme vous en Afrique.
En somme, depuis sa sortie en janvier 2006, le film a ce palmarès :
- Prix Oïkocredit 20ème Festival International du film de Fribourg, Suisse 2006
- SIGNIS Award International Film Festival Open Doek of Turnhout, Belgique 2006
- Prix Wandé, FESPACO, Burkina Faso 2007
- Prix des Nations Unies des droits de l’enfant, FESPACO, Burkina Faso 2007
- Sélection à la section « Tous les cinémas du monde » Cannes, France 2007
- Prix du Festival International Film Innsbruck, Autriche 2008
- Kazou d'or, Francophone Film Festival de Kalamazoo, Michigan, USA, 2009
Force est de reconnaître que le cinéma guinéen est plus reconnu à l'extérieur qu'à l'intérieur du pays. Toute chose qui est due au manque de soutien des cinéastes Guinéens.
A.Foulah Diallo

Exclusif

Bah Oury: Pourquoi Alpha CONDE ne souhaite pas la présence de militaires français

« Le désastre actuel commande que toutes les forces vives de la nation revoient leur attitude vis-à-vis d’un régime qui inexorablement conduit toute la nation au chaos. La lutte contre Ebola exige constance dans l’effort, une solide volonté politique, une gestion rigoureuse des ressources allouées pour servir exclusivement les populations sinistrées et un sens élevé de la responsabilité et de l’intérêt national », dit l’opposant forcé de vivre en exile, Bah Oury, dans une déclaration suivante.

Lire La Suite



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Documentaire sur la Guinee. Cliquez ce lien La Pauvre Guinee</a