• Coopération Guinée-Union Europé enne : Bilan et perspectives

    Le 28 janvier dernier, le Chef de mission de l’Union Européenne a fait devant la Lire La Suite...
  • Comment faire en sorte qu’Ebola ne revienne plus ?

    Il y a juste un mois, le 29 décembre 2015, la République de Guinée était Lire La Suite...
  • Lettre de Bah Oury a l'UFDG

    Union des Forces Démocratiques de Guinée Toulouse le 16 janvier 2016 A l’attention de la Lire La Suite...
  • Pour Amadou Diouldé Diallo, Bah Oury est instrumentalisé par Alpha Condé pour brûler la maison commune

    Après deux jours de voyage, je viens juste d'arriver à Kigali, au Rwanda. C'est en Lire La Suite...
  • L'Equipe de Bah Oury à Amadou Djouldé DIALLO: Le ridicule ne tue pas !

    Quand il évoque des faits historiques, les évènements sont très rarement datés et les récits Lire La Suite...
  • Décret : La liste intégrale des membres du nouveau gouvernement

    Un nouveau gouvernement d’experts et de compétences pour soutenir la relance économique et la création Lire La Suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Manéah (Coyah):Cambriolage à répétition à l’EDG

 

(Audio disponible dans la suite de l'article)

Dans la nuit du 16 au 17 Février 2012, la société Electricité de Guinée (EDG) de la sous préfecture de Manéah, Préfecture de Coyah a été victime d’un cambriolage dans son service financier.
Ce sont quelques 89 millions 197 mille 800 francs guinéens qui ont été subtilisés du coffre-fort de ce service.
Les malfaiteurs ont creusé un trou pour pouvoir accéder à l’intérieur des locaux.

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art2056.mp3{/play}

Selon les informations reçues auprès des services de sécurité chargés des enquêtes, il y a un paradoxe. Les serrures du coffre fort contenant l’argent n’ont pas été endommagées ; la portée d’entrée principale du bâtiment sécurisée par trois gros cadenas n’a subit aucun dommage.
Ce vol est le second en trois mois, car la dernière opération de vol remonte au mois de Janvier 2012, dans les mêmes circonstances et par le même trou qui avait été bouché après cet acte. A l’époque, ce sont 13 millions  qui avaient été dérobés. Cette opération a été jugée très curieuse pour les simples raisons qu’aucune effraction n’a été constatée, mais qu’en plus des agents de surveillance d’une société de gardiennage privée assuraient le service.
Pour toutes ces raisons, la sécurité chargée des enquêtes a procédé à l’interpellation de la caissière de la société EDG de Manéah et le chef de poste de la société de gardiennage à des fins d’enquête.
B. Souleymane

Google Ads