• La liberte de la Presse: Un combat permanent

    La liberte de la Presse: Un combat permanent

    {rokcomments}À l'heure où l'UNESCO, les Nations Unies, les associations professionnelles des médias, ainsi que le Lire La Suite...
  • Le général Mamadou Korka Diallo n’est plus

    Le général Mamadou Korka Diallo n’est plus

    C’est le ministre de la défense en personne qui nous a annoncé que, notre ami Lire La Suite...
  • SAGA Bah Oury-UFDG

    SAGA Bah Oury-UFDG

    En quelques mots, voici les derniers échanges entre l’UFDG et Bah Oury. UFDG à Bah Lire La Suite...
  •  Chronique d'une victoire

     Chronique d'une victoire

    La journée internationale de la femme, officialisée en 1977 par les Nations Unies, est là Lire La Suite...
  • Communauté Guineenne D’Amerique – New York-New Jersey- Connecticut (GUICA NY-NJ-CT)

    Communauté Guineenne D’Amerique – New York-New Jersey- Connecticut (GUICA NY-NJ-CT)

    Communauté Guineenne D’Amerique – New York-New Jersey- Connecticut (GUICA NY-NJ-CT) Chères Guinéennes et Guinéens, Chers compatriotes, Lire La Suite...
  • Guinée-Turquie : La visite du Président Erdogan en Guinée, un franc succès

    Guinée-Turquie : La visite du Président Erdogan en Guinée, un franc succès

    Après deux ans de crise sanitaire due à la maladie à virus Ebola qui a Lire La Suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Attaque à Bambéto: Le bilan fait un été d’un mort et nombreux dégâts matériels

 

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art2040.mp3{/play}

L’insécurité reprenne à Conakry. En effet, dans la matinée de ce jeudi 9 février, deux boutiques l’une contenant des produits pharmaceutiques et des cartes de recharge et l’autre des objets électroniques, ont  été vidé par des bandits à mains  armée  à Bembéto, en haute banlieue de Conakry.  La scène s’est produite en pleine journée aux environs de 9 heures.

L’ambiance était tout autre. Des hommes armés ont braqué deux boutiques et ont emporté de l’argent et des cartes de recharge. Après leur opération, les malfrats ont tiré en l’air pour se frayer un chemin dans le quartier. Ce qui a du coup, semé la panique chez la population qui a pris peur. Les commerçants eux ont baissé le rideau. Les forces de sécurité quant à elles, ont pointé le nez après l’attaque. Le bilan de ce drame fait un état d’un mort. Mais où le bas blesse, c’est qu’à quelques mètres des lieux, des hommes en uniforme sont toujours stationnés au carrefour de Bambéto. Et, le moment où  ce drame se produisait, ces hommes en uniforme étaient présents mais, malheureusement, ils n’ont pas réagi. Pourtant, les assaillants ont tirés en l’air pendant 15 minutes.

Younoussa Bangoura

Google Ads