• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Gestion du pouvoir : « 10 Bonnes Raisons pour l’Opposition de PETER des Plombs et de le faire savoir »

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Gestion du pouvoir : « 10 Bonnes Raisons pour l’Opposition de PETER des Plombs et de le faire savoir »

(Audio dsiponible dans la suite de l'article)

Par Mamadou BARRY, Analyste Financier .

Les Sénégalais disent : « Y en a MARRE !!! »

 Nous, nous disons : « Trop, c’est TROP !!! »

Depuis plus d’un an, le pouvoir dictatorial de Alpha CONDE nous montre de toutes les couleurs. Il est question de changement, avec pour seul objectif, la construction d’une nouvelle Guinée. Mais dans l’incapacité à répondre aux attentes des citoyens, le pouvoir actuel veut nous ramener au temps du PDG.

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art2038.mp3{/play}

Pendant plus d’un an, les uns ont prié pour que ce CAUCHEMAR finisse enfin, pendant que d’autres croupissent en prison sans réellement connaître le motif de leur incarcération. Ceux qui peuvent fuient et les autres vivent avec la peur au vendre tous les jours.

Ceux et celles qui ont décidé de rester et de faire entendre leur voix sont considérés, comme du temps du PDG, anti-guinéens et non patriotes, sinon des étrangers qui n’ont rien à faire dans leur pays.

Trop, c’est trop !!!

Il est temps de montrer à l’aveugle qu’il n’est pas seul sur la piste de danse. Voici donc 10 bonnes raisons de dire : « Trop, c’est TROP ! » et que le peuple de Guinée va le faire savoir.

1. L’Investiture : Après les péripéties du second tour, tout le monde pensait que l’arrivée de l’opposant historique et le Professeur de droit allait se mettre au dessus de la mêlée pour rassembler le pays et bâtir une nouvelle nation dont le pays a besoin en devant le Président de tous les Guinéens. Mais son discours d’investitures nous montre qu’il dit merci à ceux qui ont voté pour lui, sans aucune allusion à ceux et celles qui ont perdu la vie dans le processus électoral ;

2. Les Discours de Haine : Dans la même logique, l’opinion s’attendait à des discours d’apaisement et de rassemblement pour permettre aux uns et aux autres de se rassurer et d’avoir confiance. Malheureusement, la haine reste de mise avec des propos de menaces et d’intimidation en passant par la stigmatisation. Une communauté est clairement visée dans ses prises de parole, traitant les uns de voleurs et de tortue, les autres de trafiquants. La chasse à l’homme alors commence avec des instructions fermes et précises dans tous les secteurs d’activités de gestion du pays ;

3. La Stigmatisation d’une Communauté : Après les discours, les actes suivent avec pour unique cible, les acteurs politiques, les opérateurs économiques, les acteurs sociaux et les cadres de l’administration appartenant à la région de la Moyenne Guinée sont indexés comme Sékou TOURE l’avait fait en son temps. C’est alors que Alpha CONDE parlera des 3 Mandén comme les 3 roues d’un véhicule et la 4ème est celle du Mandén Djallon avec pour mission de diviser même les populations du Fouta en parlant de caste. C’est dans cette perspective qu’il instruira Facinet TOURE à faire son intervention pour alerter l’opinion sur le danger de voir un peuhl au pouvoir en Guinée alors que les peuhls ont déjà tout ;

4. Les Actes dans l’Administration : Alpha CONDE a dit qu’il ne peut pas avoir le pouvoir des décrets et perdre. Il instruit alors les Gouverneurs, Préfets et Sous Préfets de s’impliquer dans l’installation du RPG. Pendant ce temps, il supprime tous les élus qui ne sont pas favorable au RPG pour y mettre des hommes et femmes à lui à travers des délégations spéciales qui facilitent l’installation des démembrements de la CENI dans les localités du pays. Au sein des Entreprises d’Etat et la fonction publique, la chasse est ouverte au cadres et fonctionnaires ressortissants des autres régions que la Haute Guinée avec des décrets qui ne mettent en valeur que les cadres du RPG. Tout fonctionnaire de l’intérieur du pays qui ne se déclare pas RPG est licencié ou muté dans d’autre Préfectures. Les opérateurs économiques d’une certaine région se voient ségrégués dans l’attribution de marchés, d’autres se voient retirer des marchés qu’ils avaient obtenus dans les règles et enfin d’autres voient leurs marchandises bloquées au port. Dans les mouvements sociaux et de la Société Civile, le constat est le même. Il faut caporaliser le syndicat en y mettant ses hommes. Il faut contrôler les Associations de Mareyeuses et des orpailleurs dont les Président ne sont pas favorables au RPG ;

5. Le Musellement de l’Opposition : Il a dit qu’il va reprendre la Guinée là où Sékou TOURE l’a laissé tout en ignorant le travail de Lansana CONTE qui a permis au RPG de se constituer légalement et de porter aujourd’hui Alpha CONDE au pouvoir. Il s’acharne alors sur Cellou Dalein et les cadres, militants de l’UFDG et de l’Opposition. Agression du cortège de Cellou Dalein tuant Zakariaou DIALLO avec des centaines d’arrestations et de condamnation. Le refus d’accorder le droit de manifestations politique. Le refus de permettre à l’opposition de tenir des meetings de sensibilisation à l’intérieur du pays avec des Préfet et Gouverneurs instruits à résister. Cela a été vécu à Haute Guinée par Lansana KOUYATE et en Basse Guinée par Sidya TOURE. Le refus d’accorder un temps équitable à l’opposition dans les Médias Publics. Les arrestations et condamnations de cadres et responsables de l’opposition. La tuerie de militants de l’opposition aussi est un des actes qu’il faut mettre à l’actif de Alpha CONDE ;

6. Le Complot du 19 Juillet 2011 : Comme Sékou TOURE, il fallait au bon moment donner de quoi s’occuper au peuple en inventant un complot et se servir de ce complot pour détruire l’opposition en général et l’UFDG en particulier. Conséquence, 8 mois après, il y a encore des arrestations sur fonds de dénonciations comme au temps du PDG. 8 mois après les faits, il n’y a toujours pas de jugement ce qui permet d’avoir le doute sur cette affaire. Le pouvoir attrape des personnes dans l’armée avec des civils, le président indexe nommément des personnes comme étant les commanditaires et certains sont arrêtés sans savoir pourquoi ;

7. Les Arrestations Arbitraire en dehors de la loi : Depuis quelques jours, nous assistons à un nouveau système dans la lancée pour détruire l’opposition. Il est question de fabriquer une liste de personnes de l’opposition qui doivent être arrêtées, afin de faire peur aux autres cadres et leaders. Il a été question de voir comment cela se fait. Ils ont trouvé l’astuce de la dénonciation qui a deux objectifs : 1. Montrer à l’opinion qu’ils travaillent sur le dossier de « l’Attentat » et 2 monter les uns contre les autres au sein d’une même entité pour susciter les vengeances. Il a été question d’arrêter Bano SOW en faisant croire que c’est le jeunes Souleymane BAH, dit Général qui l’aurait dénoncé. Dans une confrontation, la vérité a été rétablie. Ensuite, il y a eu l’arrestation de Manet Abdoulaye du Bureau Fédéral de l’UFDG Ratoma. Lui aussi, il est question de dénonciation d’un de ses collaborateurs à la Section de Hamdallaye Mosquée. A qui le prochain ? C’est la question qu’il faut se poser ;

8. La Calomnie et le Mensonge : Après des attaques depuis le temps du CNDD sur les agissements au gouvernement de Cellou Dalein DIALLO, la machine continue avec des audits qui ne donnent toujours rien depuis près de trois ans. Il y a eu une liste de Débiteurs qui est sortie depuis plusieurs mois et on attend la suite de la liste. On dirait que ceux et celles qu’ils veulent voir dans ces problèmes d’audits n’y figurent pas, voilà tout le problème. L’acharnement est allé ainsi pour s’attaquer à Yari Briki comme Présidente des Mareyeuses par Malick SANKHON qui maintenant s’attaque à Fodé Oussou en disant qu’il y a une somme de plus de 44 Millions de FG en jeun au titre de paiements de charges de cotisations de ses employés à la CNSS ;

9. Le rejet des Plaintes de Familles de Victimes : Pour les exactions qui ont eu lieu, il y a eu des victimes. Nous sommes aujourd’hui à 9 morts du côté de l’UFDG depuis l’arrivée de Alpha CONDE au pourvoir. Si on parle aujourd’hui de réconciliation nationale dans les mots et les verbes, il faut savoir que le pouvoir n’a accepté aucune plainte des familles des victimes pour instruire une enquête pour au moins montrer une certaine volonté politique de mettre fin à l’impunité. Le dossier de Zakariaou DIALLO est là et aucun juge n’a eu le courage de s’en saisir. Pendant que des jeunes de la Forêt son condamnés à la peine capitale pour les évènements de Galakpaye, aucune enquête n’est ouverte pour les tueries de Kouroussa et Siguiri ;

10. La Volonté de contrôler coûte que coûte la prochaine Assemblée Nationale : Autorisation a été donné à Loucény CAMARA de procéder à toutes les actions nécessaires à l’installation d’une machine pour permettre au RPG d’avoir la majorité à l’Assemblée Nationale. La CENI fait ses actions sur le terrain alors que c’est le dialogue qui doit mettre en place le travail qui doit être fait sur le terrain. Conséquence, les acteurs politiques qui n’ont pas été associés au processus sont en droit de contester la crédibilité de tout ce que la CENI a eu à faire. Pour une participation à des élections acceptées par tous, il est essentiel que les acteurs politiques se mettent autour d’une table pour parler avec que la CENI ne se mette au travail. Dans le doute, il n’y aura pas d’élection et s’il n’y a pas élection, la paix sociale sera menacée.

Il est évident que nous sommes devant une crise dans notre pays et que nous avons atteint un niveau qui n’est plus acceptable dans cette manière de gérer les affaires publiques. Au-delà de la crise de confiance qui existe depuis ces dernières élections, une partie de ce pays veut imposer sa loi à l’autre au point que, si aucune disposition concrète n’est prise, le clash est inévitable.

Comme il avait été dit à un moment donné au CNDD, la corde a été suffisamment tendue et une toute petite pression supplémentaire risque de remettre en cause tous les acquis et un retour dont personne ne pourrait imaginer les conséquences.

La balle est encore une fois dans le camp du pouvoir et si rien n’est fait, le pays connaîtra de nouvelles violences, parce que TROP, C’EST VRAIMENT TROP !!!

Au moment où ce papier est en rédaction, des militaires on fait une descente musclée, encore une fois à Bambéto pour aller saccager des maisons et des biens avec des coups de feu qui ont fait encore une fois, au moins un mort par balle.

Allons-nous tous finir comme cela ?

Mamadou BARRY, Analyste Financier Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 68-28-09-09 (Orange – 28 – Septembre – 2009)

Exclusif

Bah Oury: Pourquoi Alpha CONDE ne souhaite pas la présence de militaires français

« Le désastre actuel commande que toutes les forces vives de la nation revoient leur attitude vis-à-vis d’un régime qui inexorablement conduit toute la nation au chaos. La lutte contre Ebola exige constance dans l’effort, une solide volonté politique, une gestion rigoureuse des ressources allouées pour servir exclusivement les populations sinistrées et un sens élevé de la responsabilité et de l’intérêt national », dit l’opposant forcé de vivre en exile, Bah Oury, dans une déclaration suivante.

Lire La Suite



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA. Cliquez ce lien Le President OBAMA s'adresse aux Africains contre EBOLA