• Ebola : le président sierra-léonais déclare l'état d'urgence publique FREETOWN, 31 juillet-- Le président de la Read More
  • Ebola : les pays touchés par le virus adoptent un plan stratégique harmonisé (PAPIER GENERAL) CONAKRY, Read More
  • Nzérékoré : Les NTIC à l’honneur Le Projet Initiative Présidentielle pour la Connection Internet des Ecoles Read More
  • Conakry : Comment rentabiliser les marchés de la Capitale ? Le siège du gouvernement de la ville Read More
  • CONAKRY : Riposte contre la fièvre Ebola: Un émissaire de l’OMS en Guinée « …les personnes qui Read More
  • Conakry : Installation du Conseil Supérieur de la Magistrature Taxée souvent de justice du rabais ou Read More
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Accueil

Guinée : Communiqué de presse des organisations de droits de l’homme

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Guinée : Communiqué de presse des organisations de droits de l’homme


Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH)
Organisation guinéenne de défense des droits de l'Homme et du citoyen (OGDH)
Association des victimes, parents et amis du 28 septembre 2009 (AVIPA)
Collectif des associations de victimes des événements du 28 septembre 2009 (CAVE)
Association des familles de disparus du 28 septembre 2009 (AFADIS)
Association des femmes et filles victimes de violences (AFFV)
Association des femmes victimes du massacre du 28 septembre 2009 (AFEVIMA)
Collectif des jeunes pour la défense des droits des victimes des événements du 28/09

(COJEDEV/28)
Coordination nationale des associations guinéennes – Droits et citoyenneté des femmes (CONAG-DCF)
Mêmes droits pour tous (MDT)

Communiqué de presse

Guinée : Avancée majeure dans l'affaire du 28 septembre 2009 avec l'inculpation d'un ministre en exercice.

Paris, Nairobi, Conakry – 8 février 2012 - Nos organisations se félicitent de l'inculpation le 1er février 2012 du Lieutenant-Colonel Moussa Tiegboro CAMARA pour son rôle présumé dans les graves violations des droits de l'Homme perpétrées le 28 septembre 2009 dans le stade de Conakry.

Moussa Tiegboro CAMARA, qui a rang de ministre et qui est actuellement directeur de l'Agence nationale chargée de la lutte contre le trafic de drogue, la criminalité organisée et le terrorisme, a été longuement auditionné aujourd'hui par les juges d'instruction en charge de l'affaire.

« L'inculpation de Tiegboro Camara, qui avait été mis en cause par le rapport de la commission d'enquête internationale des Nations unies comme étant l'un des principaux responsables des graves violations des droits de l'Homme perpétrées au stade le 28 septembre et dans les jours qui ont suivi, est un signal positif adressé aux victimes de ces crimes qui attendent que justice leur soit rendue » a déclaré Souhayr Belhassen, Présidente de la FIDH.

Le 8 février 2010, le Procureur général de la Cour d’appel de Conakry avait saisi trois magistrats d'une instruction visant « Aboubakar Diakité alias Toumba et tous autres » afin d'établir les responsabilités individuelles dans les événements du 28 septembre 2009 au cours desquels plus de 157 personnes ont été tuées, des dizaines de femmes ont été violées et ont subi d'autres crimes sexuels, plus d'une centaine de personnes ont disparu et des centaines d'autres ont été blessées et traumatisées. Dans cette procédure, la FIDH et l'OGDH, aux côtés des associations de victimes et de 67 d'entre elles, se sont constituées parties civiles et soutiennent les 192 victimes qui sont, à ce jour, constituées dans le dossier.

« Cette inculpation est un pas important qui doit conduire à l'établissement de toutes les responsabilités et à la tenue d'un procès juste et équitable en Guinée, que tous les Guinéens appellent de leurs voeux » ont déclaré l'OGDH et les associations de victimes.

« A l'heure où la Guinée s'engage sur la voie de l'instauration d'un état de droit et de la réconciliation nationale, l'inculpation d'un ministre en exercice illustre le courage des juges de cette affaire et la volonté des autorités guinéennes de s'inscrire résolument dans la lutte contre l'impunité et de garantir l'indépendance de la justice » a déclaré Me Patrick Baudouin, président d'Honneur de la FIDH et responsable du Groupe d'action judiciaire (GAJ) de la FIDH.

Toutefois, en raison du poste qu'occupe Moussa Tiegboro Camara dans le gouvernement guinéen et de sa place dans la hiérarchie militaire, nos organisations sont vivement préoccupées par le risque d'interférence dans la procédure judiciaire. Nos organisations appellent les autorités guinéennes à garantir en toutes circonstances la sérénité de l'instruction en assurant notamment la sécurité de ses acteurs, en particulier les magistrats instructeurs, et en prenant toute mesure permettant de prévenir une quelconque entrave à la manifestation de la vérité.

Dans cette lutte contre l'impunité des auteurs des graves violations des droits de l'Homme, l'apport et l'action complémentaire à celle des autorités politiques et judiciaires des organisations de la société civile, des défenseurs des droits de l'Homme, des victimes des violations et de leurs représentants légaux est essentielle. A ce titre, ces acteurs courageux doivent bénéficier de la protection et du soutien de la part des autorités guinéennes et de la communauté internationale,

« Dans un pays qui a connu depuis des dizaines d'années une succession de graves violations des droits humains restés impunies, l'avancée de la justice est fondamentale. L'établissement d'une Commission vérité, justice et réconciliation constitue une deuxième étape importante qui devrait aussi permettre à la Guinée de faire face à son passé. Les plus hautes autorités de l’État nous avaient confirmé, en décembre dernier, que la sécurité, la vérité, la justice et la réconciliation étaient leurs priorités et qu'elles s’engageaient résolument dans cette voie », a déclaré Souhayr Belhassen, présidente de la FIDH.

Nos organisations appellent enfin la communauté internationale à soutenir résolument les efforts des autorités politiques et judiciaires guinéennes en faveur notamment de l'indépendance de la justice, de la lutte contre l'impunité, et l'établissement d'un mécanisme national de vérité, de justice et de réconciliation.

Contacts presse: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- Karine APPY : + 33 (0) 6 48 05 91 57
- Arthur MANET : +33 (0) 6 72 28 42 94

Social

Telimelé : Ebola est là.

Pont TelimeleDepuis le 20 mai dernier, la  maladie tant redoutée et qu’on disait presque vaincue a fait son apparition dans la préfecture de Télimelé, particulièrement dans le village de Sogoroya, sous préfecture de Sarékaly.
Une femme venue de Conakry et en séjour dans la dite localité y aurait apporté  la maladie, suite à quoi trois personnes en décèderont dont la porteuse.
Interrogé sur la question, l’honorable Dian Bailo Diallo, député uninominal de Télimelé a tenu à rassurer les populations concernées et l’ensemble des ressortissants de la dite préfecture, des dispositions urgentes prises par le Ministre de la santé et ses partenaires traditionnels.

Lire La Suite

Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Exclusif

CONAKRY : Les émeutes du courant

En venant au pouvoir il y aura bientôt trois ans, le Président Alpha Condé avait inscrit dans ses priorités la fourniture de l’eau et de l’électricité aux populations guinéennes et celles de Conakry en particulier.
Deux années et quelques mois sont passés, le professeur Président a mis des centaines de millions de dollars dans l’assiette énergétique, la situation n’a fait qu’empirer si l’on en juge par les problèmes concrets que vivent les habitants de la capitale.

Lire La Suite



AudioNow

Economie

CNT : Ratification de l’Accord de Prêt relatif à la relance de la SOTELGUI

Le Conseil National de la Transition (CNT) a ratifié la semaine dernière, l’accord de prêt concessionnel relatif à l’extension et la modernisation du réseau téléphonique de Guinée (SOTELGUI).
Cet accord de prêt a été signé le 07 décembre 2013 entre la République de Guinée et la Société Export – Import Bank of Guinée.
Il s’agit d’un montant de cinquante millions de dollars (US $ 50.000.000)  qui sera utilisé non seulement pour la remise à niveau des infrastructures vétustes de la SOTELGUI

Lire La Suite



Google Ads

Politique

Alpha Condé à Labé

Aujourd'hui, nous exportons du café et du cacao mais pas de la banane. La Guinée a les mangues les plus recherchées. Les étrangers reconnaissent eux-mêmes que nos mangues sont plus douces que celles du Mali ou du Sénégal. Mais nous n'exportons plus de mangue. Nous avons commencé à exporter le coton. On produisait 40 mille tonnes de coton. A mon arrivée, ce chiffre est passé à 400 mille tonnes. J'ai réussi avec la société Géo-coton la relance de la culture du coton à Gaoual, Koundara, Siguiri et Mandianna. C'est une culture très importante pour le paysan...

Lire La Suite



Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Social

L’Assemblée Nationale s’enrichit d’une nouvelle Alliance de Parlementaires

Par  un arrêté récent du Président de l’Assemblée Nationale, il a été mis en place l’Alliance des Parlementaires et Elus Locaux pour la Protection du Littoral des Pays de l’Afrique de l’Ouest (APPEL-Guinée).
En prenant cet acte l’honorable Président Claude Kory Kondiano comble un vide qui aura duré quatre ans privant ainsi la Guinée des nombreux avantages liés à la participation à ce Réseau Régional qui regroupe sept pays de la Sous-region.

Lire La Suite