• Coopération Guinée-Union Europé enne : Bilan et perspectives

    Le 28 janvier dernier, le Chef de mission de l’Union Européenne a fait devant la Lire La Suite...
  • Comment faire en sorte qu’Ebola ne revienne plus ?

    Il y a juste un mois, le 29 décembre 2015, la République de Guinée était Lire La Suite...
  • Lettre de Bah Oury a l'UFDG

    Union des Forces Démocratiques de Guinée Toulouse le 16 janvier 2016 A l’attention de la Lire La Suite...
  • Pour Amadou Diouldé Diallo, Bah Oury est instrumentalisé par Alpha Condé pour brûler la maison commune

    Après deux jours de voyage, je viens juste d'arriver à Kigali, au Rwanda. C'est en Lire La Suite...
  • L'Equipe de Bah Oury à Amadou Djouldé DIALLO: Le ridicule ne tue pas !

    Quand il évoque des faits historiques, les évènements sont très rarement datés et les récits Lire La Suite...
  • Décret : La liste intégrale des membres du nouveau gouvernement

    Un nouveau gouvernement d’experts et de compétences pour soutenir la relance économique et la création Lire La Suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Dabola :Comment promouvoir le tourisme solidaire ?

 

(Audio disponible dans la suite de l'article)

Le préfet de la localité donne sa vision :

 En recevant le mardi 30 janvier 2012, une équipe conjointe Ministère du Tourisme de l’Hôtellerie et de l’Artisanat, de l’ONG AGECOTOUR et du représentant du Tour Opérator Voyages et Passion de France, le préfet de Dabola s’est réjoui de cette visite et s’est dit satisfait de l’initiative et des motivations exprimées par les uns et les autres.

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art2033.mp3{/play}

Sociaux de  sortir les guinéens de la précarité qui les mine depuis plusieurs décennies, le préfet de Dabola a venté les potentialités touristiques du pays et esquissé des  propositions de solutions pour leur valorisation.
Ces propositions vont de l’information à la sensibilisation et à l’équipement car pour le préfet de Dabola les gens sont sous-informés. Ibrahima Sy Savané :

« … Nous on ne connait rien, et on ne connait absolument rien. Aujourd’hui si l’autorité préfectorale ne se lève pas pour faire le suivi il n’ya rien ; mais quand vous nous formez ; vous nous armez, il va s’en dire qu’on va créer beaucoup auxquelles vous ne vous attendez pas, parce que nous sommes des femmes de terrain ; mais pour le moment, quelque soit la volonté, il faut avoir au moins une petite connaissance de l’activité que vous devez faire. Mais s’il n’ya pas de connaissances de base, ça devient un problème, parce que, lorsqu’on dit que le touriste vient, même moi, l’autorité a les yeux agars. On se demande ce qu’ils viennent faire ici. Il n’ya pas de connaissances, donc, moi je demanderais à la direction nationale de nous aider.

En dernier ressort, vous avez le personnel le plus pauvre au niveau de toute la préfecture. Lui il est seul abandonnée ici (le responsable du tourisme local). Il n’a pas d’adjoint, il n’a pas d’auxiliaire, il n’a aucun moyen.

Vous prenez tous les services techniques ici, chacun de ces services techniques à partir de son département a une moto. Lui il n’a même pas de bicyclette, comment se mouvoir ?
Nous pouvons appuyer verbalement, mais on ne peut pas appuyer financièrement... »

Mody Sory Diallo

Google Ads