• Coopération Guinée-Union Europé enne : Bilan et perspectives

    Le 28 janvier dernier, le Chef de mission de l’Union Européenne a fait devant la Lire La Suite...
  • Comment faire en sorte qu’Ebola ne revienne plus ?

    Il y a juste un mois, le 29 décembre 2015, la République de Guinée était Lire La Suite...
  • Lettre de Bah Oury a l'UFDG

    Union des Forces Démocratiques de Guinée Toulouse le 16 janvier 2016 A l’attention de la Lire La Suite...
  • Pour Amadou Diouldé Diallo, Bah Oury est instrumentalisé par Alpha Condé pour brûler la maison commune

    Après deux jours de voyage, je viens juste d'arriver à Kigali, au Rwanda. C'est en Lire La Suite...
  • L'Equipe de Bah Oury à Amadou Djouldé DIALLO: Le ridicule ne tue pas !

    Quand il évoque des faits historiques, les évènements sont très rarement datés et les récits Lire La Suite...
  • Décret : La liste intégrale des membres du nouveau gouvernement

    Un nouveau gouvernement d’experts et de compétences pour soutenir la relance économique et la création Lire La Suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Des victimes du Camp  Boiro continuent à revendiquer sans gagner

(Audio disponible dans la suite de l'article)

En prélude de la commémoration des  pendus du 25 janvier 1971 en République de Guinée dont  Ousmane Baldert , Barry III (rival politique rallié, secrétaire d’Etat), Magassouba Moriba (ministre délégué), et Keita Kara Soufiana (commissaire de police), l’association des Victimes du Camp Boiro, à travers son Président, Dr Fodé Marega a animée une conférence de presse ce mardi, 24 janvier 2012 pour, dit-on, demander  la justice face à ce crime commis contre l’humanité qu’à organiser le régime de Sékou Touré sur sa population.

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art2020.mp3{/play} 

Ainsi, pour commencer, le conférencier  Dr Fodé Marega, président de l’AVCB (association des victimes du camp boiro) a tout d’abord  rappelé que, cette initiation vise à interpeller les autorités à réparer la faute commise par l’ancien régime de Sékou Touré et lui même mais, également, inviter aux autorités actuelles à mettre fin en Guinée à toutes ses abus, qui sont contre le droit humain.C’est pourquoi, le slogan ‘’Plus  jamais çà’’, nous apprend Dr Fodé Marega, qui poursuit en disant que,  ‘’Notre association est dans ce combat depuis la prise du pouvoir par les militaires en 1984 jusqu’à nos jours, en passant par le régime de Dadis et de celui de Sékouba Konaté , qui  a fini d’ailleurs de  reconstruire ce Camp , qui avait  servi pour la torture des guinéens’’. Pour la commémoration du 25 janvier 2012, l’AVCB  interpelle les autorités en leurs disant que, le pont du 8 Novembre est extrêmement important. Dans la mesure où nombreux  de la Guinée se sont produites sur ce pont là. Donc, pour l’avcb il est important de laisser ce pont afin que,  chaque année des victimes viennent  se recueillir  sur ce pont mais également, permettre aux  touristes de visiter ce site.  Mais, jusqu’à présent,  il n’y a pas eu de réponse en faveur de cette doléance de l’avcb, a souligné Dr Fodé Marega .  Justement, c’est à ce niveau l’observateur guinéen estimera que, l’AVCB revendique sans rien gagner.

Google Ads