• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Pita :Suivi-Evaluation de la Campagne Agricole 2011

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Pita :Suivi-Evaluation de la Campagne Agricole 2011

 

(Audio disponible dans la suite de l'article)

Dans le cadre du suivi-évaluation de la campagne agricole 2011, le secrétaire général du ministère de l’habitat de l’urbanisme et de la construction est en séjour  à Pita.
Il effectue ainsi une mission au compte de son chef de département, le général Mathurin Bangoura parrain de la campagne agricole dans cette préfecture.
Selon Sory Kouyaté, son séjour consistera à faire le point de la situation sur la campagne agricole 2011-2012 et la mise en place d’une commission de commercialisation des produits agricoles que le gouvernement envisage d’acheter avec les producteurs.

 (Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art1986.mp3{/play}

Ainsi des structures seront mises en place pour la sensibilisation des producteurs et l’homologation des prix au niveau des marchés hebdomadaires de la préfecture où seront installés des guichets d’achat de  semences de riz et de stocks de sécurité alimentaire en riz net et paddy.
Une action très importante qui nécessite l’implication des cadres de la trésorerie préfectorale, des représentants du ministère de l’agriculture et de celui du commerce.
Le chef de la mission a ensuite fait par à ses interlocuteurs de la répartition au niveau des gouvernorats, des équipements de récolte et de post récolte.
Pour le cas spécifique du gouvernorat de Mamou dont relève la préfecture de Pita, bénéficiera de deux moissonneuses batteuses, de quarante une (41) motos faucheuses, soixante quinze (75) batteuses motorisées et des équipements de conditionnement.
Le directeur préfectoral de l’agriculture a indiqué que sur les cent quarante cinq (145) tonnes d’intrants agricoles que  Pita a reçus , pour une valeur de trois cent soixante deux millions cinq cent mille (3625.500.000) ; les 93% du montant ont été récupérés et neuf tonnes et demi restent en magasin ; sur les cinq mille cent soixante dix (5170) kilogrammes de semences reçus, deux mille quinze (2015) restent en magasin ; sur deux mille six cent quatre vingt quinze (2695) litres d’herbicides reçus , deux mille (2000) litres restent en magasin ;  sur les cent vingt (120) litres d’insecticides reçus, aucun litre n’a été vendu.
Avant de quitter Pita, Sory Kouyaté se rendra dans les Communautés Rurales de Développement (C.R.D) pour toucher du doigt les réalités sur le terrain, toute chose qui contribuera à une meilleure évaluation de la campagne agricole dans cette préfecture/
Amadou Diallo

Exclusif

Bah Oury: Pourquoi Alpha CONDE ne souhaite pas la présence de militaires français

« Le désastre actuel commande que toutes les forces vives de la nation revoient leur attitude vis-à-vis d’un régime qui inexorablement conduit toute la nation au chaos. La lutte contre Ebola exige constance dans l’effort, une solide volonté politique, une gestion rigoureuse des ressources allouées pour servir exclusivement les populations sinistrées et un sens élevé de la responsabilité et de l’intérêt national », dit l’opposant forcé de vivre en exile, Bah Oury, dans une déclaration suivante.

Lire La Suite



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Documentaire sur la Guinee. Cliquez ce lien La Pauvre Guinee</a