• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Faranah: Le centre de santé ‘’Marché ‘’ en souffrance

Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 

Faranah: Le centre de santé ‘’Marché ‘’ en souffrance

 

(Audio disponible dans la suite de l'article)

Le centre de santé ‘’marché’’ de la commune Urbaine de Faranah a été rénové en 1999 par la Fondation Raoul Follero, dans le cadre de la prise en charge et le suivi des malades lépreux et tuberculeux.
Selon madame Camara Mansira Oularé, depuis 2000, ce centre se distingue à la tête du district sanitaire de Faranah en consultations prénatales (CPN) 98% , en consultations curatives 47% , en  programme Elargi de Vaccination (PEV) 98% et la prise en charge des malades lépreux et tuberculeux ;

 

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art1967.mp3{/play}

Le Centre de santé ‘’marché’’ assure également une bonne couverture en traitement mères et enfants (TME) depuis 2008.
En outre, le même centre offre un service de santé appréciable dans le cadre du dépistage volontaire depuis 2008.
Le 9 juin 2011, un malheur s’est abattu sur le centre. Aux environs de 17 heures, un incendie s’est déclaré dans le bâtiment principal. Tout le contenu du centre fut carbonisé.
Les outils de gestion, les stocks de médicaments, les équipements sanitaires et le mobilier fument transformés en cendre.
Cette malheureuse situation plongea les nombreux citoyens et plus particulièrement les mères et enfants dans une totale désolation.
Conscients, de la mission à eux assignée dans la sauvegarde de la santé des populations, les employés du centre unirent leurs efforts pour tenter de soulager les pauvres patients. En 48 heures, ils arrivèrent à  s’installer en plein air pour les  uns et les autres sous les décombre avec les moyens de bord tout en priant pour que la grâce de Dieu descende sur eux et que des bonnes volontés s’activent pour la reconstruction du centre.
S.O.S pour le centre de santé ‘’marché’’ de Faranah.

Exclusif

SOS pour les Ecoles Secondaires de Télimélé

Au regard des nombreuses avancées en matière d’infrastructures scolaires dans l’élémentaire, grâce aux efforts du gouvernement, des partenaires et des ressortissants de Télimélé il y a de quoi se frotter les mains. Pour la Direction Préfectorale de l’Education, le problème majeur reste la réhabilitation des infrastructures secondaires.
L’exemple frappant est qu’au chef-lieu de la préfecture, le collège de Kolly, qui est le premier établissement secondaire au niveau de la Préfecture est dans un délabrement très poussé. Le collège de la Sous-Préfecture de Daru serait dans le même état.

Lire La Suite de l'article



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Documentaire sur la Guinee. Cliquez ce lien La Pauvre Guinee</a