• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

La Guinée veut revoir son nouveau code minier

Share this post
FaceBook  Twitter     

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
La Guinée veut revoir son nouveau code minier

 

(Pour Ecouter, appuyer ci-dessous)

{play}media/mp3/art1962.mp3{/play}

Le gouvernement guinéen va procéder dans les plus brefs délais à l’amendement du nouveau code minier qui sera transmis au Conseil national de la transition pour adotpion, a dit aujourd’hui le ministre des Mines de la Géologie, Mohamed Lamine Fofana.L’annonce de la nouvelle confirme le tollé suscité après l’adoption, le 9 septembre, du nouveau Code minier par le CNT, organe qui fait office de parlement dans le pays.

 

« Nous ne sommes pas là pour contrer les investissements mais plus tôt pour les encourager », a déclaré le ministre des Mines, à Conakry, lors d’un point de presse. « Nos partenaires ont attiré notre attention sur les améliorations possibles dans le domaine de la fiscalité pour rendre nos ressources minérales plus compétitives par rapport aux autres pays détenteurs plus des acheteurs », a déclaré le ministre, sans confirmer si le nouveau code a été abrogé.

« Dans le soucis de transparence pour la population et les partenaires, le gouvernement a décidé de saisir le CNT pour l'examen et l'adoption desdits amendements qui seront promulgués par décret du président de la République dans les meilleurs délais », a-t-il dit.

Mohamed Lamine Fofana a insisté sur l’objectif du nouveau code qui est, selon lui, de promouvoir les investissements étrangers dans le secteur minier et favoriser le développement économique et social de la Guinée.

Rappelons que le nouveau code indique que l'Etat guinéen a la possibilité d'acquérir gratuitement 15% de part dans les sociétés minières, avec une possibilité de négocier d'autres parts à hauteur de 20%. Le document taxe aussi un droit d'entrée pour les équipements à l'exploitation 8% et pour la transformation à 6%.

Source: MG

Exclusif

SOS pour les Ecoles Secondaires de Télimélé

Au regard des nombreuses avancées en matière d’infrastructures scolaires dans l’élémentaire, grâce aux efforts du gouvernement, des partenaires et des ressortissants de Télimélé il y a de quoi se frotter les mains. Pour la Direction Préfectorale de l’Education, le problème majeur reste la réhabilitation des infrastructures secondaires.
L’exemple frappant est qu’au chef-lieu de la préfecture, le collège de Kolly, qui est le premier établissement secondaire au niveau de la Préfecture est dans un délabrement très poussé. Le collège de la Sous-Préfecture de Daru serait dans le même état.

Lire La Suite de l'article



AudioNow

Telimele

Bruxelles : les intellectuels, opérateurs économiques et ressortissants de Télimélé se mobilisent.

À Télimélé, " sur 100 enfants, 40 n’ont pas encore la chance d’aller à l’école. 25 pour cent des écoles sont d’initiatives communautaires et dans certaines sous-préfectures, elles représentent environ 50 pour cent des établissements publics  comme à Koba, Kollet, Missirah", rapportent les experts…

Le forum international pour le développement de Téliméle a réuni durant trois jours à Bruxelles de nombreux ressortissants de cette préfecture située à cheval entre la moyenne et la Basse Guinée.

Lire La Suite



Special

CONAKRY : Calvaire des Usagers de la route

La capitale guinéenne, qui a été fortement secouée cette semaine qui finit par de multiples mouvements de jeunes de nombreux quartiers réclamant du courant électrique a vu de nombreux citoyens se terrer chez eux. Les uns excédés par les violences de ces manifestants qui n’hésitent pas à casser des voitures ou procéder à des brigandages, d’autres ne supportant plus les interminables embouteillages.

Lire La Suite



Google Ads

President Obama

Documentaire sur la Guinee. Cliquez ce lien La Pauvre Guinee</a